Alexis et Eugène Delahogue

Deux peintres, blandynois d’adoption

Alexis Delahogue (1867-1950) et Eugène Delahogue (1867-1934) sont deux frères jumeaux, tous deux passionnés de peinture et de photographies.

La galerie qu’ils ouvrent dans les années 1890,à Paris rue de la Grange Batelière, leur permet de vendre une production considérable, tout particulièrement de tableaux orientalistes peints en Algérie.

Une part appréciable de leurs œuvres décrivent Blandy et ses environs.

Leur grand-tante, Émilie Saint-Paul, veuve d’un riche horloger bijoutier Auguste Dufour, leur lègue les Quatre Tilleuls à sa mort en 1909.

Les Anciens du village se souviennent d’eux comme de bons vivants au mode de vie fort libre pour l’époque, ayant manifestement décidé de vanter la campagne briarde auprès d’un cercle de relations féminines qui faisait souvent jaser.

Ils se sont employés à être présents dans la vie villageoise. Outre des dons de tableaux et même d’une parcelle de terrain à la commune, Alexis a été l’un des fondateurs du Club sportif de Blandy.

Leur cousin, Marie Charles Auguste Lapsolu (1862-1947), s’installera pour sa retraite dans la maison à gauche de la Mairie (dite maison Turina). C’était un inventeur notamment dans le domaine des matelas avec le premier brevet de ‘’sommiers élastiques’’ déposé vers 1900.

Leur compagne de longue date, Jeanne Brun Buisson, a épousé le jumeau survivant Alexis, après le décès d’Eugène en 1934. Ils sont tous les trois inhumés à Blandy.

Eugène et Alexis Delahogue “naviguant” sur l’étang des Quatre Tilleuls en 1905

Parmi les tableaux Delahogue

Alexis et Eugène Delahogue – Tableau Maréchal-ferrant, probablement celui de la Grande Rue
Alexis et Eugène Delahogue – Tableau Près de l’Ancœur