Louis Antoine COUTURON un maire de Blandy

Louis Antoine COUTURON a été maire de Blandy de 1848 à 1855. Il y décède le 16 novembre 1855 à l’âge de 70 ans en cours de mandat.

Le dernier acte de l’état civil portant sa signature est celui du 15 juillet 1855. L’adjoint Jean Baptiste DESHAYES remplira ensuite la fonction par délégation.

Sur les actes suivant son incapacité, le nom du maire figure mais il est rayé et remplacé par une note dans la marge. Et jusque … sur son propre acte de décès où figurent ses prénoms ensuite rayés. Le secrétaire oublieux s’arrête là…

La place de l’ancien cimetière, derrière l’église porte son nom dès le mois suivant son décès.

Pour mémoire, l’ancien cimetière a été transféré en 1845-1846 à son endroit actuel. Le Baron-Général Laurent SCHOBERT y a été inhumé en mai 1846. Les restes de la marquise de ROTHELIN y seront transférés en 1854.

Louis Antoine COUTURON, 1m 66, brun, visage ovale, n’est pas originaire de Blandy. Il est né à Melun, paroisse Saint-Aspais, en décembre 1784, fils de Jacques Charles COUTURON, boulanger, et de Marie Marguerite RAVAUX.

A l’époque de sa conscription le 31 août 1805, Louis Antoine COUTURON était domicilié à Paris, 2 rue Saint Florentin.

Il effectue son service militaire en tant que fusilier 1er Bataillon, 1ère Compagnie. En 1811, il est rayé des contrôles car “détaché près le Général MIOLLIS” (démobilisé en août 1815).

Louis Antoine COUTURON épouse Hélène Françoise Lucile FOUREY le 27 février 1820, en la commune de Bueil (Eure) où son père André Fourey (-1816) est notaire. Elle y est née le 29 mars 1803. Elle décèdera à Blandy le 7 octobre 1890 à l’âge de 87 ans.

A son mariage, Louis Antoine COUTURON a pour témoin son frère Jacques, pâtissier à Melun. Quant à lui, il est restaurateur à Choisy-le-Roi.

C’est là que naît sa fille Zélie Françoise Antoinette le 17 mars 1821. Celle-ci se mariera à Blandy en 1838 avec Louis Gustave FOUREY (né en 1811 à Mascilly). Ils seront propriétaires à Blandy.

En 1825 Louis Antoine est toujours recensé à Choisy-le-Roi, où il exerce le métier de traiteur.

En 1827, il devient Blandynois et fermier par l’acquisition de la propriété dite des Quatre Tilleuls au bout de la rue des Poiriers (actuellement rue Saint-Martin).

Les Quatre Tilleuls au XIXème – Tableau Delahogue coll Callewaert

La construction de la nouvelle Mairie-École rue Aux Oignons sera réalisée sous son mandat de maire.